Ce blog retrace notre circuit de dix jours en mai 2008, de Los Angeles à San Francisco, via Las Vegas et les parcs nationaux de l'ouest américain.

Toutes les photos sont en ligne > Album photo. L'écriture des articles est maintenant terminée. Et, suivant le principe des blogs, ils sont dans l'ordre inversement chronologique. Pour commencer votre lecture, allez directement au début, puis parcourez les messages plus récents. Et revenez régulièrement car vous n'allez pas tout lire en une fois !

Si vous avez tout vu, allez visiter mon autre blog les jardins de Den'


Et surtout, n'hésitez pas à vous exprimer en laissant des clics [ou des claques] !


Au cœur de la Vallée de la Mort  

Lundi 19 mai 2008

Il est 11 heures, et le thermomètre dépasse les 110°F. Autant dire qu'il y a intérêt à se couvrir la tête avant de sortir de notre bus climatisé. Quelle surprise, malgré tout, l'air est brûlant. Nous ne sommes pas habitués à une telle chaleur, dans nos régions ! J'ai l'impression d'être dans un four, thermostat maxi. Je commence à mieux comprendre le nom de cette vallée, et sa réputation. Car sans eau, ici, il n'y a rien non plus pour s'abriter, donc, je n'imagine même pas si l'on s'y perd ! Ne négligez surtout pas les dangers que ce parc peut réserver : le record de température, en juillet 1913 (bon, je sais, ça date un peu, mais on s'en approche régulièrement) est de 56,7°C ! Si vous voulez vous faire une idée, il existe un site qui vous donne les moyennes annuelles historiques sur 30 ans (Climatologie annuelle pour Death Valley).

Admirez ce magnifique marbré au chocolat !

Nous sommes ici à Zabriskie Point. Le paysage est certes très minéral, mais en même temps très coloré. Jugez-en plutôt avec ces trois photos, mais également en feuilletant l'album complet (un clic sur les légendes vous y emmène). Et si vous n'en avez pas assez, il y a aussi la caméra de notre ami Google.

Ce point de vue - qui se mérite, il faut gravir à pied quelques centaines de mètres, par cette chaleur accablante, mais sans regrets...- ce lieu magique doit son nom à un certain Christian Brevoort Zabriskie (1864-1936). C'était un homme d'affaires américain devenu vice-président de la Pacific Coast Borax Company, c'est-à-dire de l'industrie de borax qui était florissante dans cette région, à l'époque.

Death Valley - Zabriskie Point

Souvent assimilé à un "bad land" (littéralement mauvaise terre) à cause de son absence de végétation, le site est formé de sédiments (graviers, cendres) qui se sont déposés dans le Furnace Creek Lake. Ce dernier s'est asséché il y a 5 millions d'années. Cet ensemble de plissements rocheux très particuliers offre des perspectives spectaculaires et des couleurs totalement incroyables.
Et si vous êtes cinéphile, peut-être connaissez-vous déjà l'endroit grâce au film de Michaelangelo Antonioni.

Badwater vue depuis Zabriskie Point

Je ne résiste pas à citer l'analyse de cette séquence qui en est faite :
Ensemble ils se rendent ensuite au "Zabriskie Point", étrange phénomène géologique au centre de la vallée de la Mort et seul relief d’un désert écrasé par le soleil qui nous fait parfois ressentir un certain "vertige horizontal". C’est dans ce lieu magique – paysage glorifié par une caméra nous montrant une Amérique des origines – accompagné par une musique mystico-planante, que la célèbre scène de l’orgie se déroule. Des corps, sableux et poussiéreux, s’enlacent sur des dunes. Ils dansent, s’étreignent, fusionnent et redécouvrent la vie, simple, sans contraintes, c’est une ode à "l’amour fou". Car, en effet, pendant cette séquence, le temps semble être arrêté et les autres couples, nés du fantasme de Mark et Daria. La caméra d’Antonioni parcourt ces êtres exaltés qui ne vivent pleinement qu’en dehors du monde.
Ça donne envie de voir ou de revoir le film et/ou de se rendre sur place dans cette Death Valley, non ?

Comme souvent, hélas, nous ne pouvons rester trop longtemps. Juste assez tout de même pour en prendre plein les yeux et remplir les cartes mémoire. La preuve en images, en un petit quart d'heure.

Une piste ? Non, Badwater Basin (-86 mètres d'altitude)

En effet, nous avons encore une visite à faire avant le repas. Une trentaine de kilomètres nous séparent de Badwater Basin, que l'on apercevait en contrebas, il y a quelques instants. Et c'est ici, véritablement, le point le plus bas des États-Unis : 86 mètres en-dessous du niveau de la mer. Et également un des plus chauds, surtout en plein midi ! Ici même a été enregistrée la température la plus élevée jamais connue aux États-Unis, avec 56,7°C (134°F). Badwater (mauvaises eaux) est le résidu d'un lac immense qui couvrait autrefois la vallée entière. L'eau est tellement salée que rares sont les animaux ou les végétaux à pouvoir s'y adapter.

Un peu d'eau et de verdure, tout de même... mais pas de quoi boire ou s'abriter !

C'est dans cet environnement que sont testées les prototypes des nouvelles voitures. Vous risquez donc de croiser des véhicules fantômes, cachés sous des bâches... mais, bon, vous ne les reconnaîtrez pas ! Prévenez-moi, sinon, si vous avez une piste.

Bon, je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais personnellement, je me sens légèrement déshydraté. D'autant plus qu'il est l'heure de l'apéritif, non ? Mais ici, en pleine Vallée de la Mort, vous pensez découvrir une buvette, sans doute ? Ne rêvez pas...

Attendez-moi ici, j'y vais en éclaireur. Et si je trouve des glaçons, je reviens vous chercher, okay ?

______________________________________________________________________________
Et, en bonus non caché, les photos prises par un pro à Death Valley

Passeports biométriques et photos d’identité  


Un arrêté publié au Journal Officiel de la République Française du vendredi 13 février 2009 précise les règles à respecter pour les photos d’identité des passeports biométriques.

Les photographies d’identité produites doivent répondre à certaines caractéristiques au niveau du format et de la qualité mais aussi au niveau du fond, du contraste, de la luminosité et des détails du portrait. Pour les demandes de passeport, le demandeur doit fournir 2 photographies d’identité répondant à ces critères.

La prise de vue doit être inférieure à six mois et ressemblante au jour du dépôt de la demande de passeport.

  1. Format

    La photo doit mesurer 35 mm de large sur 45 mm de haut. La taille du visage doit être de 32 à 36 mm, du bas du menton au sommet du crâne (hors chevelure).

  2. Qualité de la photo

    La photo doit être nette, sans pliure, ni traces.

  3. Luminosité/contraste/couleurs

    La photo ne doit présenter ni surexposition ni sous-exposition. Elle doit être correctement contrastée, sans ombre portée sur le visage ou en arrière-plan. Une photo en couleurs est fortement recommandée.

  4. Fond

    Le fond doit être uni, de couleur claire (bleu clair, gris clair). Le blanc est interdit.

  5. La tête

    La tête doit être nue, les couvre-chefs sont interdits.

  6. Regard et position de la tête

    Le sujet doit présenter son visage face à l’objectif. La tête doit être droite

  7. Regard et expression

    Le sujet doit fixer l’objectif. Il doit adopter une expression neutre et avoir la bouche fermée.

  8. Visage et yeux

    Le visage doit être dégagé. Les yeux doivent être parfaitement visibles et ouverts.

  9. Lunettes et montures

    Les montures épaisses sont interdites. La monture ne doit pas masquer les yeux. Les verres teintés (ou colorés) sont interdits. Il ne doit pas y avoir de reflets sur les lunettes.




Source : Légifrance, site public d’accès au droit

En savoir plus :

En route vers la Vallée de la Mort  

Lundi 19 mai 2008


Chaude journée en perspective ! Il est 6h30 quand nous nous levons. Un coup d'œil dehors, le thermomètre en haut de l'hôtel Binion's qui nous fait face indique déjà 25°C. Le départ est prévu à 9 heures, et, aujourd'hui, pas de valises à faire, nous avons gagné une deuxième nuit à Las Vegas !
Et comme nous nous sommes réveillés une heure avant que le réveil sonne, nous avons donc le temps d'admirer la vue depuis notre chambre. Sur la droite, tout le monde reconnaîtra par exemple la tour de l'hôtel Stratosphere.

La Stratosphere (365 mètres)

Nous descendons tranquillement pour le petit-déjeuner où nos amis nous rejoignent peu après. A la question rituelle : "Avez-vous bien dormi ?", j'ose à peine avouer que c'est le cas, tant je m'attends à leur réponse négative, comme chaque fois depuis le début ! Et bien, vous me croirez si vous voulez, mais l'hôtel Plaza a bien évidemment des chambres qui donnent sur l'arrière et sur... la voie ferrée toute proche ! En outre, les constructions vont bon train, ici, et les chantiers ne connaissent souvent pas de répit, puisque la ville vit 24 heures sur 24 ! Donc, si vous le pouvez, choisissez les chambres à l'avant, la qualité de votre sommeil (ainsi que la vue par la même occasion) n'en sera que meilleure !
Et pourtant, j'ai rêvé, je crois bien, non ? Je ne vous ai pas raconté ? Euh, il me semblait pourtant... Et en dormant à Las Vegas, c'était vraiment l'endroit... rêvé, non ? Tant de personnes rêvent de ce que représente cette ville !

Petit à petit, les autres viennent aussi déjeuner, et, à voir les yeux ébouriffés de certains, je pense qu'ils ont dû tenter leur chance une bonne partie de la nuit !
Ils pourront dormir durant le trajet, ce matin, mais ce serait se priver encore de ces fabuleux paysages que nous allons traverser !
D'ailleurs, il est l'heure de monter dans le bus. Everybody ! Oui, on peut y aller.

Nous allons parcourir environ 200 kilomètres avant notre premier arrêt. Pour cela on emprunte la US-95. Peu après la sortie de l'agglomération de Las Vegas, on aperçoit, sur notre gauche la chaîne des Springs Mountains, avec son point culminant, le mont Charleston, à plus de 3630 mètres. Son sommet est d'ailleurs enneigé la moitié de l'année.

Le Mont Charleston (3633 mètres)

A droite ? Euh... interdiction de photographier ! Non, non, je ne plaisante pas, la route longe la fameuse Area 51 sur de nombreux kilomètres. Vous avez sans aucun doute entendu parler de cette Zone 51. C'est une aire géographique où se trouve notamment une base militaire secrète qui teste, entre autres choses, des appareils expérimentaux. Moi, je ne me hasarderais pas à vous en dire plus, je ne tiens pas à ce que mon blog se retrouve sur la liste rouge du FBI, non mais, sans rire. Si vous voulez des détails, lisez cet intéressant article sur Wikipédia, ou bien attardez-vous sur le site Luxorion ou encore sur celui de rr0.org et enfin analysez de près la vue satellite sur Google Maps, tout y est. Et vous en saurez beaucoup plus que moi.

Au bout de 140 kilomètres, nous sommes à Amargosa Valley, et nous quittons la US-95 pour prendre à gauche la route NV-373. Juste à cet angle se trouve un ranch, nommé Cherry Patch Ranch II. C'est une maison close. La prostitution est autorisée, ici, au Nevada. Il y a même un magasin de souvenir, ainsi qu'un musée... Et bien sûr, peu avant la limite de l'État, se trouve encore un casino. Puis la route change de nom, car nous passons en Californie, sur la CA-127. Encore un croisement, à droite, et on prend la CA-190.

Un paysage très minéral !

Sur le bord de la route, on croirait voir des tas de sable coloré, des dunes blanches, beiges. D'ailleurs, il n'y a plus aucune végétation par ici. Mais force est de reconnaître que c'est tout de même vraiment très beau.

En arrivant à Death Valley

Nous entrons en effet dans le Parc National de Death Valley. Arrêtons-nous un moment ici, il y a justement un parking. Et attention à la surprise, en sortant du bus !

Death Valley pour la septième étape !  

Lundi 19 mai 2008

Huitième journée - 510 km : Las Vegas NV > Death Valley CA > Furnace Creek CA > Las Vegas NV



Death Valley ! il y faisait plus de 110°F, 44°C seulement... La Vallée de la Mort porte bien son nom. Le paysage est si désertique que les premiers cow-boys à l'avoir traversé disaient de lui : "Pas un ruisseau pour y boire, pas un arbre pour s'y pendre."

______________________________________________________________________________

Les visiteurs depuis le 1er août 2009

______________________________________________________________________________

Suivez le guide...

Mon nouveau blog...

Bannière les jardins de Den'

Qui suis-je ?

Ma photo
Nancy, 54, France
Un cow-boy lorrain

Membres

Où suis-je aussi ?

Stats au 29/01/10

76
Articles
206
Clic-clac
22 Étoiles Paperblog
23522 Visites *
77 Pays *
15187 Visiteurs uniques *
51044Pages vues *
- A partir du 6 août 2008 -
(* source Google Analytics)

Conseils pratiques

Le plus sûr moyen pour répondre à toutes les questions qu'on se pose AVANT le départ ?

Formalités d'entrée au USA, modèle(s) de passeport accepté, visa, conseils aux voyageurs, informations médicales, sécurité aux frontières, décalage horaire, météo, téléphone, etc, etc...

En premier lieu, visiter les sites officiels (en français) :

¤ Ambassade des États-Unis à Paris > Info-Usa-Tourisme

¤ La Diplomatie Française > Conseils aux voyageurs

¤ Air France > Côté Pratique

¤ Aéroports de Paris > Vos bagages

¤ Direction Générale de l’Aviation Civile > DGAC

¤ Horloge Parlante (heure, météo, et bien plus...)

¤ Cours du dollar en direct (XE.com)

¤ Table de conversion (km>mile, °C>°F...)
 

San Francisco

San Francisco
Vue depuis Twin Peaks - Transamerica Pyramid (à gauche), Market Street (à droite)