Ce blog retrace notre circuit de dix jours en mai 2008, de Los Angeles à San Francisco, via Las Vegas et les parcs nationaux de l'ouest américain.

Toutes les photos sont en ligne > Album photo. L'écriture des articles est maintenant terminée. Et, suivant le principe des blogs, ils sont dans l'ordre inversement chronologique. Pour commencer votre lecture, allez directement au début, puis parcourez les messages plus récents. Et revenez régulièrement car vous n'allez pas tout lire en une fois !

Si vous avez tout vu, allez visiter mon autre blog les jardins de Den'


Et surtout, n'hésitez pas à vous exprimer en laissant des clics [ou des claques] !


Valley of Fire, flamboyante Vallée de Feu  

Dimanche 18 mai 2008, dans la matinée...

En moins d'une heure de route, nous sommes aux abords du parc d'État de la Vallée de Feu. Si vous êtes observateur, vous comprendrez que cette région porte vraiment bien son nom : le rouge flamboyant y est largement dominant. Mais nous allons admirer également des nuances assez phénoménales de couleurs aux formes très variées. A moins que ce ne soit l'inverse, des formes très variées aux nuances de couleurs phénoménales, à vous de choisir.

Valley of Fire State Park

Rouge, orangé, rose, bleu pastel, blanc, ocre, pourpre, gris, brun, mais surtout rouge, rouge et rouge.

Stries, arches, creux, trous, ailerons, boules, amas, cubes, dômes, magmas, grottes, canyons, plateaux, pics, failles, tours, colonnes... j'en oublie et j'en passe. Parfois, avec un peu d'imagination, on croit et on peut reconnaître des formes ou des êtres. Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé...

La Vallée de Feu porte bien son nom

Il y a bien évidemment ici de quoi faire de nombreuses promenades. Hervé a choisi de nous en faire découvrir une. Pyt nous dépose donc au parking de White Domes Trail. Ce dernier se trouve sur une route en cul de sac à l'extrémité du parc. Pour la petite histoire, c'est ici que le shérif Dennis a été immortalisé, pour vous servir.

Une grenouille ? La nature est parfois surprenante !

Il est 10h30, et nous sommes surpris, en quittant l'atmosphère climatisée du bus, de la température extérieure. Il faut savoir qu'en été, elle avoisine facilement les 100 à 120°F, soit environ 38 à 50°C.



[télécharger la vidéo ici]

Notre balade dans le sable rouge, corail, rose, blanc,... durera environ une heure, juste le temps de faire une bonne centaine de prises de vues, et d'être émerveillés et éblouis par cette beauté naturelle. Reconnaissons bien volontiers, qu'une fois encore, nous ne regrettons pas la découverte de cette étape. D'ailleurs, ces décors naturels ont également inspirés des cinéastes. Si vous êtes cinéphiles, cela ne vous aura pas échappé, car vous aurez reconnu certaines scènes tournées ici, non ? Pour les autres, je citerais par exemple : Star Trek Génération, Transformers, Total Recall, Cherry 2000, Domino. On passe d'ailleurs près des ruines de l'hacienda qui avait servie lors du tournage du western The Professionals, avec Burt Lancaster.

The Rainbow : admirez ces nuances de couleurs !

Ce circuit fait une boucle d'environ 2,5 kilomètres et permet d'admirer la diversité des paysages. Inauguré en 1935, Valley of Fire State Park n'est pas seulement le plus ancien et le plus grand parc du Nevada, c'est aussi l'un des plus impressionnants. Frappant par les formations de grès rouge et la beauté du désert de Mojave qui en fait sa renommée, les rochers multicolores de la Vallée de Feu ont été formés il y a 150 millions d'années, à l'époque des dinosaures. De magnifiques paysages minéraux sont nés suite aux différents processus complexes de sédimentation, soulèvement et érosion de cette région de montagnes, de bassins sédimentaires et de hauts plateaux de l'ouest des États-Unis, nommée Grand Bassin.

Les premières communautés humaines s'installent dans la préhistoire. Les Basketmakers, et plus tard, les Anasazi Pueblo, ont laissé des traces de leur présence à travers les pétroglyphes. Ces signes gravés dans la roche semblent évoquer des scènes de chasse.

Et ces formes tellement différentes...

La Vallée de Feu est située à seulement 10 km du Lake Mead et 90 km au nord de Las Vegas via l'Interstate 15. Nous avons donc tout notre temps, aujourd'hui dimanche, pour profiter de notre journée, sans parcourir trop de kilomètres. Mais comme chaque fois, j'ai pris beaucoup de temps pour tenter d'illustrer au mieux cet article, car toutes les photos seraient susceptibles d'en être, tellement elles sont différentes et caractéristiques. Je me répète : si vous voulez bien (me faire plaisir), regardez le montage vidéo ci-dessus, prenez le temps de détailler les photos dans l'album, mais, à mon avis, rien ne vaut d'y aller. Ce sera ma recommandation du jour, et croyez-moi, vous ne serez pas déçus !

Post-scriptum : n'oubliez pas votre chapeau, votre crème solaire, votre réserve d'eau et bien entendu votre appareil photo et votre caméra. Dernière précision : le parc est ouvert toute l'année, l'hiver il peut faire jusqu'à 24°C et il y neige rarement.

Contraste de couleurs étonnant...

Petit clin d'œil de dernière minute : Nevada vient de l'espagnol, et signifie enneigé.
Las Vegas vient de connaître une chute de neige historique : cela fait quelques 30 ans qu'il n'y avait eu 10 cm de neige sur les palmiers de la capitale du jeu ! A tel point que les écoles locales ainsi que l'aéroport international ont dû être fermés pendant quelques heures, tandis que l'autoroute reliant la ville à Los Angeles était coupée dans les deux sens.

Grasse matinée à Mesquite, Nevada  

Dimanche 18 mai 2008


C'était le jour à faire la grasse matinée : le départ étant prévu à 9 heures, le réveil est mis à 7h30. Mais comme les autres jours, nous nous levons tranquillement une heure avant. Le décalage horaire agit encore sur nos horloges internes.

Toute la semaine, nous faisions des étapes de 500 kilomètres (tout ça ? je vous assure qu'on ne s'en rend pas compte), mais aujourd'hui, nous ferons à peine plus de 200 kilomètres, disons environ 3 heures de route. Un saut de puce à l'échelle du pays.

Au menu de cette journée dominicale : une petite balade dans la Vallée de Feu, un pique-nique au bord de l'eau. Et pour finir en beauté, Las Vegas nous attend. C'est ce soir que nous sommes milliardaires !

Mesquite - La piscine du Virgin River Hôtel et Casino

Cette fois, aucun souci pour trouver la salle du petit déjeuner. Nous sommes des habitués, depuis hier soir, c'est maintenant un jeu d'enfant. Au cas où, si vous y allez, je vous remémore le trajet, sauf si vous avez trouvé par hasard la réception, et obtenu un plan que vous n'avez pas oublié dans votre chambre. Suivez-moi : traversez le parking en vous dirigeant vers le bâtiment qui ressemble à un hangar - je ne peux pas vous donner la direction exacte, cela dépend dans quel partie de l'hôtel vous êtes, et surtout de quelle entrée vous sortez - ensuite, c'est tout simple : traversez le labyrinthe des présentoirs de la boutique cadeaux (rien d'intéressant ici) et suivez le dédale des machines à sous, devant vous vous avez la réception (trop tard, un plan ne vous servira plus), tournez toujours à gauche, et essayez de repérer l'odeur du café et/ou des viennoiseries... Vous y êtes.

En chemin, vous remarquerez sans doute des joueurs invétérés, les mêmes que vous avez vu hier soir, si, si. On les reconnaît facilement, les yeux exorbités, la mine fripée, les muscles engourdis, le portefeuille plat, mais l'air d'y croire encore. Ils ne se sont pas couchés, ils pensaient faire fortune. Rassurez-vous, c'est bien le cas du casino. Et vous remarquerez aussi que dans les casinos, une fois à l'intérieur, on ne voit jamais la lumière du jour. De même la sortie n'est jamais indiquée, donc un conseil d'amis, chers lecteurs : au Nevada, ne partez pas sans votre boussole, surtout si vous n'avez pas le sens de l'orientation !

Avant le départ, nous avons largement le temps de faire le tour des parkings. Ce qui frappe souvent, hormis la taille des voitures (sont-ce encore des voitures ?), la propreté des carrosseries, et également l'absence totale de la moindre rayure...

Tiens, j'ai un peu de temps, si je nous faisais un petit cours de géographie sur la région, avec l'aide de Wikipédia bien entendu, car, entre nous, je ne connaissais pas tout-à-fait les détails précis ? C'est assez étonnant, d'ailleurs, jugez-en vous-mêmes.

Un "petit" camping-car, sur le parking de l'hôtel

Le Nevada est bordé par cinq États : la Californie à l'ouest, l'Oregon et l'Idaho au nord, l'Utah à l'est et l'Arizona au sud. Ses limites représentent une longueur totale de 2 380 km ; elles sont régulières car elles suivent les méridiens et les parallèles, sauf celle qui le sépare de l'Arizona et qui suit le cours du fleuve Colorado. Le Nevada se situe à la même latitude que la Grèce. Sa forme évoque celle d'un trapèze dont la pointe correspond au sud. Avec une superficie totale de 286 350 km², soit environ la moitié du territoire français métropolitain, le Nevada est le septième État le plus vaste des États-Unis. La plus grande distance nord-sud mesure environ 780 km, pour 515 km d'est en ouest.

Las Vegas est bien entendu la plus grande ville, mais ce n'est que la capitale du jeu. Carson City, une ville de moins de 60 000 habitants, en est la véritable capitale.
La population totale du Nevada est d'environ 2,5 millions d'habitants dont 2 millions vivent dans l'agglomération de Las Vegas. La densité de l'État est de 8 habitants au km² seulement ! On peut dire que c'est un désert dans tous les sens du terme, surtout si je vous rappelle qu'en France, nous avons plus de 90 habitants au km². En revanche, la densité de population à Las Vegas est de... plus de 1 620 personnes au km² !
Mais nous y reviendrons plus tard.

Un échantillon de la flore locale

Et Mesquite ? C'était un des avant-postes situés aux points d'eau au bord de la Virgin River, le long du sentier utilisé jadis par les espagnols, puis par les Mormons venus de Saint-George et de Las Vegas. En 1880, un petit groupe de pionniers, sous la direction de leurs dirigeants de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a essayé d'irriguer les Mesquite Flats sur la rivière Virgin.

Après quelques années, des inondations éclair ont complètement détruit le réseau de canaux d'irrigation et dévasté les fossés des pionniers. La communauté a été abandonnée. Un deuxième groupe, la famille Dudley Leavitt, a tenté en 1887 de se réinstaller à Mesquite Flats. Leavitt, avec ses 5 épouses et 39 de ses enfants, a finalement quitté les lieux après avoir lutté contre les éléments pendant quatre ans.

La troisième fois sera la bonne. En 1894, six jeunes familles, venues de Bunkerville, reconstruisent le canal d'irrigation de façon permanente. Bientôt, le succès de la ville attire plus de colons et le nom a été raccourci en Mesquite. De 2 000 habitants en 1990, sa population est passée actuellement à 20 000 et continuera de croître d'après les prévisions.

L'hôtel et le parking

La journée s'annonce bien, le ciel est bleu, le soleil brille toujours, nous sommes en plein désert de Mojave, et il fait déjà très bon.

Les valises sont sorties bien avant l'arrivée du bus. Pyt a bien eu raison de se reposer un peu, je pense. Le voilà justement qui arrive dans son bus toujours "nickel". Et après avoir agencé consciencieusement les bagages dans les soutes, il installe le paillasson devant la porte du bus, puis, il nettoie le pare-brise, après avoir chaussé ses bottes. Je vous le disais qu'il était très classe !
Enfin, la parole magique est prononcée par Hervé : "Everybody", et c'est parti !

Itinéraire de la sixième étape  

Dimanche 18 mai 2008

Septième journée - 225 km : Mesquite NV > Valley of Fire NV > Lake Mead NV > Las Vegas NV

Extrait des photos

Nous allons débuter la journée par une promenade dans la Vallée de Feu. Situé en zone désertique, ce parc doit son nom à la couleur flamboyante de certains rochers en grès. Ensuite, pique-nique très agréable dans une marina proche du lac Mead. Et en fin de journée, toujours dans le désert de Mojave et dans le Nevada, donc chaleur extrême et casinos à gogo, j'ai cité... Las Vegas ! Cette fois, pour le jeu, c'est du sérieux !

De Zion à Mesquite : la Virgin River  

Samedi 17 mai 2008, fin de journée

Après cet intermède musical, revenons quelques instants sur la carte de cette cinquième étape pour nous situer. N'hésitez pas à l'agrandir à l'aide du curseur, pour voir tous les détails. Vous pouvez même maintenant faire la route et admirer le paysage, en cliquant sur le petit bonhomme orange. Plus besoin d'y aller, pensez aux économies réalisées, c'est fou, non ? Bon, à mon avis, ce n'est pas encore tout-à-fait aussi bien que d'y aller, mais notre ami Google va de plus en plus loin dans la précision. A tel point que vous pouvez même voir les pâquerettes dans ma pelouse. Il vous suffit juste de connaître l'adresse. Et très bientôt, je crois que vous pourrez vous y téléporter, grâce à la nouvelle fonction DirectJump. C'est encore un secret, n'en parlez à personne. Mais j'anticipe un peu, ce sera dans quelques jours, patience...

Zion - The East Temple (2350 m)

En attendant, il nous reste quelques 130 "vrais" kilomètres à parcourir. Nous sommes à Hepworth Wash, au repère E sur la carte, c'est-à-dire là où nous avons fait la pause photo, au pied de The East Temple culminant à 2350 mètres. La route UT-9 continue de descendre en de nombreux lacets jusqu'au Pine Creek.

Ce ruisseau est un des nombreux affluents de la Virgin River que nous enjambons au moment où la route vire vers le sud pour éviter les falaises de grès, en face. Toujours sur le Zion Park Boulevard (c'est plus joli comme appellation que UT-9, je trouve...), nous longeons plusieurs terrains de camping qui jouissent vraiment d'agréables paysages...

Zion - Virgin River

Nous suivons toujours la Virgin River jusqu'à La Verkin (dont le nom viendrait peut-être de l'espagnol Virgen, la Vierge, en référence à la rivière), une ville de 3400 habitants.

Notons au passage, que la Virgin River se jette dans le Colorado, au niveau du lac Mead, celui-là même qui alimente Las Vegas via un aqueduc.

Nous avons quitté le Zion National Park, et nous sommes maintenant sur la I-15, l'Interstate 15. Tiens, donc, cela me dit quelque chose... Et pour cause, nous l'avions déjà emprunté en quittant Los Angeles, pour traverser la Californie et le désert de Mojave.

Sur la route de Zion à Mesquite

En traversant Saint-George, Hervé nous parle des mormons et de la construction du temple. Souvenez-vous Ebenezer Bryce y a séjourné quelques mois.
Puis, nous quittons définitivement l'Utah pour faire un bref passage dans l'Arizona. Et enfin, c'est le Nevada, où l'on retrouve bien entendu les casinos ! C'est d'ailleurs vraiment caractéristique : la ville commence véritablement dès le panneau de bienvenue dans le Nevada.

Mesquite - Hôtel et Casino Virgin River - photo satellite

Vers 19h30 nous arrivons donc à Mesquite. A l'entrée de la ville nous découvrons notre hôtel, le Virgin River Hotel and Casino. Ici, à l'inverse de Laughlin, où l'hôtel faisait 25 étages, le Virgin River n'a que trois étages. Mais il semblerait que le terrain soit donné. Regardez la photo satellite, ci dessus : la surface totale est occupée par les parkings (il y a même, de l'autre côté de l'avenue, un immense parking réservé aux trucks), répartis tout autour des différents bâtiments. Le plus grand abrite le casino, avec toutes sortes de machines à sous, des jeux d'arcade, un bingo, un bowling, un cinéma, un bar, un restaurant, un buffet et un magasin de souvenirs. En cherchant bien, on finit par trouver la réception, ainsi qu'un plan bien utile pour ne pas se perdre. A l'extérieur, une piscine. Et pas moins de sept hôtels autour de ce vaste complexe.

Mesquite - Hôtel et Casino Virgin RiverAprès avoir chacun trouvé sa chambre, il convient de retrouver le buffet en passant par la boutique cadeaux et le dédale des machines à sous... Il faut vraiment avoir le sens de l'orientation !
Beaucoup de choix à notre disposition, on en profite donc pour éviter le chicken.

Je ne sais pas si certains ont de nouveau tenté leur chance, mais je me souviens que nous n'avons pas beaucoup trainé avant d'aller nous coucher.

Et je vais vous confier une rapide impression après cette journée : magnifique, euh, je l'ai déjà dit, sans doute, mais une fois encore, j'ai du mal à traduire par de simples mots tout ce que j'ai vu. Une chose est certaine toutefois, nous avons encore pu admirer énormément de merveilles naturelles depuis ce matin !

Bonne nuit, à bientôt pour la suite des aventures ! Ce n'est pas fini...

______________________________________________________________________________

Les visiteurs depuis le 1er août 2009

______________________________________________________________________________

Suivez le guide...

Mon nouveau blog...

Bannière les jardins de Den'

Qui suis-je ?

Ma photo
Nancy, 54, France
Un cow-boy lorrain

Membres

Où suis-je aussi ?

Stats au 29/01/10

76
Articles
206
Clic-clac
22 Étoiles Paperblog
23522 Visites *
77 Pays *
15187 Visiteurs uniques *
51044Pages vues *
- A partir du 6 août 2008 -
(* source Google Analytics)

Conseils pratiques

Le plus sûr moyen pour répondre à toutes les questions qu'on se pose AVANT le départ ?

Formalités d'entrée au USA, modèle(s) de passeport accepté, visa, conseils aux voyageurs, informations médicales, sécurité aux frontières, décalage horaire, météo, téléphone, etc, etc...

En premier lieu, visiter les sites officiels (en français) :

¤ Ambassade des États-Unis à Paris > Info-Usa-Tourisme

¤ La Diplomatie Française > Conseils aux voyageurs

¤ Air France > Côté Pratique

¤ Aéroports de Paris > Vos bagages

¤ Direction Générale de l’Aviation Civile > DGAC

¤ Horloge Parlante (heure, météo, et bien plus...)

¤ Cours du dollar en direct (XE.com)

¤ Table de conversion (km>mile, °C>°F...)
 

San Francisco

San Francisco
Vue depuis Twin Peaks - Transamerica Pyramid (à gauche), Market Street (à droite)