Ce blog retrace notre circuit de dix jours en mai 2008, de Los Angeles à San Francisco, via Las Vegas et les parcs nationaux de l'ouest américain.

Toutes les photos sont en ligne > Album photo. L'écriture des articles est maintenant terminée. Et, suivant le principe des blogs, ils sont dans l'ordre inversement chronologique. Pour commencer votre lecture, allez directement au début, puis parcourez les messages plus récents. Et revenez régulièrement car vous n'allez pas tout lire en une fois !

Si vous avez tout vu, allez visiter mon autre blog les jardins de Den'


Et surtout, n'hésitez pas à vous exprimer en laissant des clics [ou des claques] !


Las Vegas : un rêve éveillé...  

Dimanche 18 mai 2008, pendant la nuit

[son en boucle : "Bruit des machines à sous"...]

- Un dollar... et un autre dollar... La machine les avale, encore et toujours... Et encore un dollar... Beaucoup de dollars... Des billets verts, comme ils les appellent. Il s'en brasse des quantités astronomiques, ici.
- Où ça, ici ?
- Sin City !
- Je connais pas, moi, c'est où, exactement ?
- Sin City, en anglais, ça signifie "La Ville du Péché". Cité artificielle, s'il en est ! Regarde :

Vue de Las Vegas depuis la Stratosphere (photo Tilu)

- Mais je rêve, moi, ce n'est pas possible, nous sommes en plein désert ! Il fait une chaleur épouvantable dans les rues... Il n'y a que des décors, ici : j'ai vu la Tour Eiffel, l'Empire State Building, la pyramide de Kéops, l'Opéra Garnier, la Statue de la Liberté, le Sphinx, le pont de Brooklyn Bridge, un château médiéval aux tourelles multicolores...

- Oui, et il y a aussi des lacs artificiels de plusieurs hectares, des chutes d’eau géantes, des lagons étincelants et des jets d'eau monumentaux, des lumières, des lumières, des lumières, de l'air frais à gogo, des tables de jeux sur des milliers de mètres carrés, des machines à sous pour les jeux de hasard à ne plus savoir où donner ses dollars, des parcs d'attractions, des spectacles de chansons, de musique, de danse, de magie, de cirque, des évènements sportifs, des chapelles à chaque coin de rue pour se marier rapidement, après avoir divorcé, éventuellement, et tout aussi rapidement.

Paris Las Vegas (photo Tilu)

- J'hallucine, je délire, je rêve vraiment, il y a une telle concurrence, ça ne peut pas marcher !
Hé, je te confirme : on est en plein désert, ici ! Qu'est-ce que tu me racontes ?

- Et pourtant, j'ai vérifié : dans le monde entier, sur les 25 plus grands hôtels vingt (20) se trouvent ici. VINGT, tu m'entends ? 20 sur 25, je te dis, et sur l'ensemble de notre planète terre ! Et il faut être fou pour construire en plein désert de Mojave, non ? Là, pour le coup, c'est moi qui rêve, vraiment, ce n'est pas possible ! Dans un pays où la température avoisine les 46°C l'été avec plus de 315 jours de soleil par an et où il ne tombe pas plus de 10 mm d'eau en moyenne sur l'année !

- Tu entends, la musique, partout, la foule, partout, l'effervescence, partout, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit... Cette ville ne dort jamais ! Est-ce vraiment une ville d'ailleurs ? Mais, dis-moi que je rêve !

- Allez, hop ! on le regarde un peu ensemble, ce rêve ? je te le fais partager en te laissant entrevoir un peu de cette cité de la démesure et de l'extravagance. Suis-moi sans crainte :



[télécharger la vidéo ici]

Entre nous, si toi aussi, tu te rends à Sin City, pour y rêver la nuit, sache que c'est l'une des premières destinations touristiques au monde, et donc, tu auras l'embarras du choix parmi 130 000 chambres ! Pour en choisir une, rien de plus simple, rends toi, par exemple, sur ce site de réservations d'hôtels en ligne Booking.com.

Et le jeu ? crois-moi, tu auras aussi le choix ! Entre les jeux de hasard (roulette, machines à sous, craps, baccara et autres jeux de dés, etc.), de cartes (blackjack, poker), et les machines automatiques (machines à sous, vidéo poker..), le plaisir est varié. Mais attention à ne pas devenir un joueur pathologique. Note tout de suite ces deux adresses dans tes tablettes : SOS joueurs et Jeu : aide et référence, on ne sait jamais, je commence à te connaître, moi !

Las Vegas - Les machines à sous

Et un dernier conseil : avant de commencer à gagner, n'oublie pas de prendre avec toi quelques dollars. Tu amasseras peut-être un monceau de pièces diverses : penny, cent, nickel, dime, quarter, et half-dollar. Mais ne compte pas te débarrasser de toute cette menue monnaie dans les machines à sous. Ces dernières ne te délivreront rien d'autre qu'un ticket... si c'est ton jour de chance. Avant de partir, va voir le caissier, à la banque, là, derrière son guichet à barreaux Il sera ravi (euh, je rêve toujours, moi !) de te l'échanger contre des liasses de billets à l'effigie de... Benjamin Franklin. Je t'avais prévenu, je rêve complètement, cette nuit. Mais tu n'es pas obligé de me croire...

En attendant, fais de beaux rêves !

Le rêve est un prélude au voyage !

Et surtout "Good luck !"

Comment s'enrichir à Las Vegas (suite) ?  

Dimanche 18 mai 2008, fin de soirée


Nous sommes maintenant à Venise. La preuve, il y a des gondoles et des gondoliers sur le Grand Canal, et j'aperçois même, là-bas, le Pont des Soupirs. Et plus loin, nous débouchons sur la place très animée, St Mark's Square... Je vous le dis : tout n'est qu'illusion ! Des marchands de glace... à l'italienne, des masques pour le carnaval, des Ristorante, Trattoria et autres Pizzeria, il y en a pour tous les goûts.

Quittons l'Italie par une petite porte qui nous mène directement au parking où nous attendait Pyt. Nous reprenons donc le bus pour quelques 2 kilomètres, mais avec cette circulation sur le Strip, ça bouchonne quelque peu.

Hervé, nous sommes là !

Nous repassons devant l'Imperial Palace, le Forum Shops puis le Caesars Palace que je ne vous présente plus, le Flamingo, le Bally's, le Paris Las Vegas, le Planet Hollywood et, dans le fond, le MGM Grand.

Puis le bus tourne à droite juste après un grand lac, vers le Bellagio. En entrant dans ce magnifique hôtel de près de 4 000 chambres, nous sommes gracieusement accueilli par 2 000 fleurs de verre soufflées à la main qui nous observent du haut du plafond spectaculaire auquel elles sont fixées. Ce chef d'œuvre est complété par un jardin botanique ou jardin d'hiver renouvelé au fil des saisons par plus de 140 horticulteurs. C'est tout simplement magnifique !

Paris Las Vegas

On y resterait volontiers encore un peu, non ? Mais pour l'instant, essayons de suivre Hervé qui a trouvé une sortie donnant sur le fameux lac de plus de 3 hectares, les fontaines du Bellagio : nous assistons alors à un spectacle où l'eau, la musique et la lumière sont artistiquement mêlées pour la joie des nombreux spectateurs fascinés dont nous sommes. Les jets d'eau sont propulsés à plus de 75 mètres de haut.

Hervé, qui nous compte et nous recompte régulièrement s'aperçoit alors qu'il en manque deux à l'appel ! Pendant qu'il part à leur recherche, nous aurons donc le temps de voir le spectacle suivant, car, la nuit, il a lieu toutes les quarts d'heure.

Le Bellagio et ses fontaines

Ouf, tout le monde est finalement là. Un conseil, en groupe, si vous vous perdez, restez où vous êtes, Hervé, qui connaît bien le chemin saura vous retrouver. Bon, si vous n'êtes pas en groupe avec lui, alors donnez-vous la main ou attachez-vous !

Sauf, bien entendu, si vous voulez en profiter pour gagner de l'argent ! Au fait, vous vouliez savoir comment faire pour s'enrichir à Las Vegas ? C'est très simple, ouvrez un casino, il y a encore de la place, et la demande est forte. Je peux vous assurer que c'est un bon filon pour gagner énormément d'argent ! Si, si, croyez moi !

Planet Hollywood

Pour l'instant, traversons de nouveau le Strip, et pour cela (évitons de nouveau les pertes), utilisons les passages protégés par des feux tricolores, environ cinquante mètres nous séparent en effet de l'autre trottoir, et surtout une douzaine de files de voitures et de bus.

Tiens, il y a l'Arc de Triomphe, l'Opéra Garnier et... la Tour Eiffel, enfin une réduction de moitié à cause de la proximité de l'aéroport. Nous sommes à Paris Las Vegas, tout est à la française. Bon, en levant les yeux on aperçoit, entre les piliers de la tour, le ciel bleu et quelques cumulus (un peu bizarre, non ? Je pense que les décorateurs de casinos de Las Vegas ont acheté des stocks énormes de peinture bleu ciel, avec nuages défilant. Cette fois, on ne nous y prendra pas !

Paris Las Vegas - l'Opéra Garnier

Et nous reprenons le bus pour nous rendre, deux kilomètres plus loin, en Egypte, à Louxor, eux... plus exactement au Luxor, qui est, comme vous l'imaginez sans doute, un hôtel casino en forme de pyramide de 100 mètres de haut, gardée par un sphinx majestueux qui sert d'entrée. Au sommet de la pyramide se trouve un énorme projecteur, le Luxor Sky Beam. Autre particularité de cet hôtel, les 4 400 chambres sont desservies par des ascenseurs obliques.

Les obélisques et statues de dieux au Luxor

A côté se trouvent : le Mandalay Bay qui mesure 146 mètres de haut, l'Excalibur et son thème médiéval, le plus grand hôtel du monde lors de sa construction en 1990, le New York-New York et ses fameuses répliques de bâtiments de la ville qui lui prête son nom, le Tropicana, le Four Seasons. Sur le chemin du retour, nous passons encore à côté de la Stratosphere, une autre attraction du coin ! La tour culmine à quelques 365 mètres. Au sommet se trouve une mini montagne russe ainsi que le Big Shot. Cette attraction propulse les visiteurs en haut d'une tour de 49 mètres environ avec une poussée maximum de 4G jusqu’à 72 km/h. C'est également l'attraction la plus haute du monde ; elle offre par ailleurs une vue imprenable sur le Strip et la ville tout entière.

Il est presque 23 h 30, déjà, Pyt doit aller se reposer. Il nous dépose donc devant l'hôtel où Hervé propose encore à ceux qui le souhaite de continuer la visite par le Golden Nugget où l'on peut se baigner au milieu des requins, et où l'on peut aussi admirer la plus grosse pépite d'or du monde. Elle fait 27 kilos !

Pour terminer, nous assistons au spectacle Fremont Street Experience. Mais je vous en reparlerai demain soir, car je vais rejoindre la fraicheur toute relative de ma chambre au Plaza, et rêver un peu de cette fabuleuse journée et de tous ces dollars à gagner...

[son en boucle, pendant la nuit : "Bruit des machines à sous". A moins que ce ne soit le bruit mélodieux du climatiseur ?]...

Comment s'enrichir à Las Vegas ?  

Dimanche 18 mai 2008, fin de soirée

Nous suivons Hervé jusqu'au bout du couloir et soudain, nous nous trouvons devant un gigantesque aquarium en forme de rotonde. Nous sommes au cœur du Forum Shops dans le mythique Caesars Palace. Bien évidemment, comme le nom de ce lieu s'en inspire, tout ici est sur le thème romain.

Un peu plus loin, un rassemblement commence à se former sur une place pourvue d'une fontaine et de statues. En fait un spectacle va avoir lieu d'ici quelques minutes : nous assistons alors à un véritable son et lumière. Tout s'anime, statues, jets d'eau et de feu, en passant par les couleurs de l'arc-en-ciel et jusqu'à l'embrasement final sous l'impressionnante coupole.

Une fontaine du Cæsars Palace

En continuant de marcher, on se retrouve bientôt dans une rue commerçante de boutiques de luxe, aux façades italiennes. Tiens, finalement, maintenant, il fait un peu plus frais. En plus, il vient de pleuvoir, les pavés sont encore tout mouillés. Pas étonnant qu'il fasse meilleur. Mais le ciel est de nouveau bleu, même si quelques nuages passent encore.

Hé ! mais non, pas du tout, qu'est-ce que je raconte, moi ? Il faisait presque nuit quand nous sommes entrés ici, tout-à-l'heure. Ah, d'accord, l'illusion est parfaite, on voit vraiment les nuages avancer, et on sent l'air frais... de la clim'. Et le pavage du sol ? Il est verni, tout simplement. J'avoue, je ne suis pas le seul à y avoir cru quelques instants et être tombé dans le panneau. Et ici, comme partout dans les casinos et leurs immenses galeries, c'est un vrai labyrinthe, ne cherchez pas la sortie, ni la lumière du jour, quelle que soit l'heure. J'en connais certains qui errent encore. Aux dernières nouvelles, ils allaient toujours bien et ne désespéraient pas encore.

Une rue du Cæsars Palace

Ici encore une place, la fontaine de Bertolini, avec des monuments, des colonnades et des statues à l'antique. Tiens, un peu plus loin, une autre fontaine assez grandiose, la première à avoir été construite, mais détrônée maintenant par celle que nous avons vue au début. Partout ici et là, les décors sont magnifiques. On se croirait vraiment dans des palais romains. Les plus grands peintres et sculpteurs sont passés par là (enfin, il suffit d'y croire !). Tout y est, même les centurions en habit d'époque, comme il se doit.

Avez-vous déjà vu un Escalator en colimaçon ? Je crois que c'est le seul endroit au monde où il en existe, mais si je me trompe, n'hésitez pas à me le dire (clic-clac). On monte, on descend, il y a plusieurs étages, et toujours de quoi se perdre ! Heureusement, nous avons un très bon guide...

Décorations du Cæsars Palace

Tiens, des portes qui semblent bien mener dehors... Oui, oui, cette fois, pas de doute, il fait nuit, il fait très chaud ! Les néons et les lumières, partout, la musique également omniprésente, à l'intérieur comme à l'extérieur. Nous sommes sur Las Vegas Boulevard South, autrement dit sur le Strip. D'ici on aperçoit le Caesars Palace bien sûr. Un des plus anciens et luxueux hôtels de Las Vegas, avec 3 300 chambres.

Sur le site, le Colosseum Theater, une salle de plus de 4 000 places, a été construit spécialement pour le spectacle de Céline Dion "A New Day" qu'elle a interprété plus de de 720 fois entre 2003 et fin 2007. Vous l'avez donc manquée ! Pour vous consoler, à l'affiche en 2009, je vous propose dans des registres différents, Cher ou encore Elton John avec "The Red Piano"...

Las Vegas - Harrah's

En face, le Harrah's, le Mirage avec ses 3 000 chambres, son aquarium de 90 000 litres, ses 1 000 palmiers de 20 mètres de haut, son intérieur en marbre du sol au plafond et son spectacle "The Beatles Love" par le Cirque du Soleil (que l'on retrouve également avec 5 autres fabuleux spectacles différents dans d'autres grands casinos de Las Vegas). On aperçoit aussi le Treasure Island, présentant le thème de l'île au trésor comme l'indique son nom et proposant d'ailleurs un show reconstituant l'attaque d'un bateau par les pirates et son naufrage. Non loin, se dressent le Flamingo, le premier hôtel de Las Vegas, le Casino Royale, le théâtre Phantom, le Barbary Coast...

Casino Royale et Venetian

Traversons le Strip, nous sommes toujours en Italie, car devant nous, se dresse la façade, où nous allons entrer maintenant, du Venetian qui, avec le Palazzo, forme le plus grand hôtel du monde avec plus de 7 000 chambres et suites. Il abrite notamment le Guggenheim Museum of Las Vegas.

The Venetian

Encore des fresques, des lustres, des décors fabuleux. Des machines à sous, toutes aussi bruyantes et illuminées que d'habitude, n'oublions pas, accessoirement, nous traversons des casinos !

Les gondoles à Venise...

Ici aussi des rues de boutiques avec le ciel bleu et ses nuages...

(à suivre...)

Las Vegas, capitale mondiale du jeu !  

Dimanche 18 mai 2008, quinze heures


Au milieu de l'immensité désertique, dans une sorte de brume, nous commençons à apercevoir, sortis de nulle part et sur fond de montagnes, de grands immeubles en forme de pyramide, de parallélépipèdes, de cubes, de tours. Pas de doute, inutile de faire partie des Experts, nous approchons de notre destination du jour : Las Vegas, mais vous l'aviez deviné car je vous avais mis sur la piste.

Las Vegas - Fremont Street

15h45 : Main Street, le bus s'arrête pile devant notre hôtel, le Plaza, face au passage Fremont. Dehors, il fait près de 40°C. Bien entendu cet hôtel est aussi un casino.

Bon, ça commence mal, il y a bien 6 ascenseurs, mais 2 seulement fonctionnent, et comme il y a plus de mille chambres, nous avons mis presque 3/4 d'heure avant de rejoindre la nôtre ! Juste le temps de défaire les valises, d'admirer un peu la vue sur la ville, de se rafraîchir, d'écrire quelques cartes postales et de s'habiller pour la soirée...

Hervé nous a donné rendez-vous à 19 heures pour une visite commentée de la ville et de ses principaux casinos. Et comme il faut aller dîner avant, nous descendons un peu plus tôt que prévu. Heureusement, car il y a déjà foule, et une queue impressionnante s'est formée devant la salle à manger, le long des machines à sous. En fait, nous attendrons encore presque une heure avant de pouvoir nous attabler, car, bien que des tables soient libres, nous devons attendre d'être autorisés à entrer ! Repas en self-service, seule la boisson est servie à table. C'est un peu stressant, et nous mangeons rapidement, comme les Américains, d'ailleurs, pressés qu'ils sont d'aller jouer.

Ici, nous sommes au centre ville, Downtown, là où se trouvent les hôtels casinos les plus anciens. Nous nous rendons maintenant sur Las Vegas Blvd South, plus connu sous le nom de Strip.

Fremont Street - vue depuis la chambre d'hôtel

Je vous rappelle que le Nevada est un véritable paradoxe : presque entièrement désertique, sous-peuplé avec seulement deux millions d'habitants pour un territoire égal à la moitié de la France, qui, elle, en compte plus de 63 millions, il est pourtant un des États d'Amérique les plus prospères. Son secret ? Il tolère les casinos et, surtout, surtout, il abrite la plus riche, la plus exubérante et la plus folle des villes américaines : j'ai cité Las Vegas, la capitale mondiale du jeu ! Une ville à la réputation plus que sulfureuse...

Ville des mélanges, des mariages et des divorces, Las Vegas a le jeu pour seul objectif. Rien ne doit distraire le visiteur de cette obsession : les casinos, et nous le vérifierons ce soir encore, sont organisés comme des supermarchés, mais où le mot "sortie" est prohibé, les horloges y sont par ailleurs interdites. Las Vegas vit 24 heures sur 24 au rythme de ses 4 300 tapis verts et de ses 140 000 machines à sous dont la mise de base va de un cent à cent dollars. A l'origine, ces machines avaient été installées pour divertir les dames, pendant que ces messieurs flambaient aux tables de jeux. Aujourd'hui, elles représentent à elles seules 70% des gains des casinos.

Cette cité est une débauche permanente de lumières et de néons géants, de jeux d'eau, de musique, d'attractions et de spectacles.

Stratosphere, Casino Hotel and Tower : 2450 chambres, 365 mètres

En espagnol Las Vegas signifie les plaines cultivées et forme véritablement une oasis au cœur d'une région désertique. Voulez-vous connaître son origine ? Je vous l'explique en quelques dates importantes :

  • 1855, les mormons fondent un fort pour protéger la route qui relie Salt Lake City à Los Angeles, mais suite aux raids indiens, ils l'abandonnent trois ans plus tard.
  • 1904, la construction du chemin de fer permet le développement de la ville.
  • 1931, date mémorable s'il en est : le jeu est légalisé, au départ pour subvenir aux besoins de l'État, en matière d'éducation, si, si ! En même temps débute la construction du barrage Hoover qui va permettre d'alimenter la ville en eau et en électricité.
  • 1946 : construction du premier grand casino, le Flamingo, par Bugsy, un gangster, pour recycler l'argent du racket. C'est le début des investissements massifs dans le jeu par la mafia. Puis c'est l'ouverture du Cæsars Palace et Las Vegas devient alors la capitale mondiale de la boxe et du show-business.
  • 1980 : Las Vegas commence à perdre le monopole du jeu, car de nombreux États ont autorisé les machines à sous. Pour rester au premier plan, les promoteurs construisent alors des hôtels casinos de plus en plus vastes, imaginant des décors et des attractions toujours plus grandioses.

Cæsars Palace

Mais pendant que je vous parle, Pyt a garé son véhicule dans une "petite" rue juste derrière le Forum du Cæsars Palace et nous invite à descendre. Il est près de 20 heures, le jour commence déjà à baisser, mais il fait encore très chaud. Hervé ouvre une porte dérobée. Serait-ce l'entrée des artistes ? Entrons...

Pique-nique au lac Mead  

Dimanche 18 mai 2008, midi

11h30, il est l'heure déjà de reprendre la route. Certes, il n'y a que 80 kilomètres à faire jusqu'à notre prochain arrêt, Callville Bay Marina, mais l'heure du déjeuner approche... La Northshore Road (NV 167) longe le lac Mead dans un paysage toujours aussi désertique. La Virgin River se jette ici dans le Colorado pour former le lac que l'on aperçoit sur notre gauche.

Lake Mead, la marina - photo satellite (Google)

Il s'agit d'un lac artificiel créé par le barrage Hoover. Si vous voulez voir ce barrage, suivez ce lien. Sur cet autre site, vous apprendrez tout sur sa construction dans les années 1930. Les dimensions de la retenue d'eau ainsi créée : 150 km de long, 640 km², 45 milliards de mètres cubes d'eau, 880 km de rivages. Par comparaison, le lac Powell, créé trente ans après, en amont, mesure le double de longueur pour une superficie équivalente mais il a quatre fois plus de rives.

A l'origine, le barrage devait régulariser le débit du fleuve, en évitant les inondations répétées des berges en aval, et alimenter Las Vegas en électricité et en eau. Il remplit toujours parfaitement ces missions. Toutefois, on craint maintenant un assèchement complet du lac d'ici une douzaine d'années ! Ainsi le Colorado est quasiment à sec en aval, à partir de la frontière mexicaine. Vous voulez en savoir plus sur le sujet ? n'hésitez pas à lire cet article USA, Mexique et à propos du Colorado ainsi que ce document très complet sur le pillage d'un fleuve.

Un endroit idéal pour un pique-nique

La région est nommée Lake Mead National Recreation Area. Profitons-en donc, aujourd'hui, l'endroit est vraiment agréablement équipé comme vous pouvez le voir. Il ne nous reste plus qu'à aider Hervé, qui avait fait les courses, sans rien oublier. On sort les sacs à provisions, les assiettes, les couverts, les gobelets, et on passe aux choses sérieuses. L'apéritif (à consommer avec modération, comme il se doit) est proposé à celles et ceux qui le souhaitent. Quand je vous dis qu'Hervé a pensé à tout.

Lake Mead - Callville Bay Marina

Il fait chaud, très chaud même, et les abris sont vraiment les bienvenus ! Ce repas dominical se déroule de façon vraiment très sympathique, et une fois n'est pas coutume, pas de poulet au menu. Et nous n'en réclamons pas, d'autant qu'il y a largement de quoi nous rassasier et avec beaucoup de choix. C'est un pique-nique qui mérite plusieurs étoiles, et des applaudissements pour le chef. Merci à lui !

Lake Mead - vue de la marina

Après quoi, les tables sont promptement débarrassées. Ceux qui le désirent vont à pied jusqu'à la marina, toute proche. Les Las Vegans ont à peine cinquante kilomètres à faire pour venir y passer leur week-end. Et nous assistons au défilé incessant de pick up, 4x4 et autres grosses berlines qui viennent récupérer leur bateau ou leur yacht en ce dimanche après-midi. Les embarcations, à peine sorties de l'eau, sont nettoyées, séchées, briquées avant d'être remisées jusqu'à leur prochaine sortie. Toute cette richesse, et ce spectacle sont assez impressionnants !

Monsieur, au volant de sa petite fourgonnette, vient rechercher sa barque...

Nous aurions pu rester une partie de l'après-midi à assister à ce ballet continuel, mais nous devons rejoindre la capitale du jeu toujours dans l'espoir de les imiter et d'être, rêvons un peu, résident privilégié de cette marina, par exemple.

Las Vegas BoulevardQuinze heures, le bus démarre, direction ouest sur Callville Bay Road pour retrouver Northshore Road. Et enfin, Lake Mead Boulevard (NV 147) qui mène tout droit sur Las Vegas Boulevard. Vous me suivez toujours ? Vous devinez où nous allons ? Vous voyez où je veux en venir ? Allez, je vous mets sur la piste avec les photos ci-contre.

Mais je n'insiste pas, ce sera tout pour aujourd'hui, je vous en dirai plus la fois prochaine...

______________________________________________________________________________

Les visiteurs depuis le 1er août 2009

______________________________________________________________________________

Suivez le guide...

Mon nouveau blog...

Bannière les jardins de Den'

Qui suis-je ?

Ma photo
Nancy, 54, France
Un cow-boy lorrain

Membres

Où suis-je aussi ?

Stats au 29/01/10

76
Articles
206
Clic-clac
22 Étoiles Paperblog
23522 Visites *
77 Pays *
15187 Visiteurs uniques *
51044Pages vues *
- A partir du 6 août 2008 -
(* source Google Analytics)

Conseils pratiques

Le plus sûr moyen pour répondre à toutes les questions qu'on se pose AVANT le départ ?

Formalités d'entrée au USA, modèle(s) de passeport accepté, visa, conseils aux voyageurs, informations médicales, sécurité aux frontières, décalage horaire, météo, téléphone, etc, etc...

En premier lieu, visiter les sites officiels (en français) :

¤ Ambassade des États-Unis à Paris > Info-Usa-Tourisme

¤ La Diplomatie Française > Conseils aux voyageurs

¤ Air France > Côté Pratique

¤ Aéroports de Paris > Vos bagages

¤ Direction Générale de l’Aviation Civile > DGAC

¤ Horloge Parlante (heure, météo, et bien plus...)

¤ Cours du dollar en direct (XE.com)

¤ Table de conversion (km>mile, °C>°F...)
 

San Francisco

San Francisco
Vue depuis Twin Peaks - Transamerica Pyramid (à gauche), Market Street (à droite)